L'Aape-Héros est servi …
La prochaine Réunion de Rentrée sera ouverte à tous les parents et se tiendra Salle Erato en septembre date à confirmer- En attendant de vous rencontrer à la fête des associations le dimanche 7 septembre, à bientôt…
L'Aape-héros écoute JazzRadio
Au regard des l'application des nouveaux rythmes scolaires sur Linas, les transports scolaires pour les écoles des Sources seront assurés: Lundi matin pour 8h25 - Lundi soir dès 16h45 Mardi matin pour 8h25 - Mardi soir dès 16h45 Mercredi matin pour 8h25 - Mercredi midi dès 11h45 Jeudi matin pour 8h25 - Jeudi soir dès 16h45 Vendredi matin pour 8h25 - Vendredi midi dès 11h45 Informations confirmées par le service des Transports Scolaires du Conseil Général Essonne le 22 août 2014.

Le 1er conseil d’école se tiendra le lundi 08 novembre 2010 de 18h00 à 20h00 préau élémentaire.
 
L’ordre du jour est :
 
 Modalités d’un conseil d’école
 Bilan de la rentrée 2010/2011(effectifs, travaux, circulation…)
 Règlement intérieur
 Point informatique
 Projets classes découvertes et autres projets
 Actions AAPE

F.Gaimoz, Directrice

On en parle
S'il fallait lancer une souscription pour aider la Mairie à financer LA nouvelle Ecole, nous avons un slogan tout prêt: "Amis, donnez pour que l'école dure"…
Communiqué sur la Réforme
L’UNAAPE départementale de l’Essonne souhaitera faire valoir que: - l'intérêt des enfants doit rester au centre de tous les débats, - doit être pris en compte les différents rythmes chrono biologiques maternelle et élémentaire, - les acteurs des temps périscolaires aient de vraies missions d'animation d'éveil, - les taux d'encadrement soient cohérents entre tous les temps périscolaires, - les temps d'activités périscolaires soient pensés pour tous les élèves et gratuits pour une réelle équité sociale, - toutes les associations culturelles et sportives doivent s'impliquer dans la refonte des temps de loisirs, - les horaires de réunions de travail puissent permettre à chaque partie d'être présente.
L’UNAAPE départementale de l’Essonne pense que : - l'intérêt des enfants, initié par cette refondation n’est pas au centre des débats d'aujourd'hui, - les écueils et contraintes des réorganisations à prévoir impacteront encore plus lourdement les charges financières des parents et des collectivités, - la problématique des classes surchargées ne saurait se retrouver dans des temps d'éveil, - le fossé entre les activités d'éveil pour tous envisagées au départ et celles dites périscolaires aujourd'hui difficilement réalisables se creuse et accentue davantage les inégalités sociales, - le Plan EDucatif du Territoire devrait être une cohérence dans une communauté de communes plutôt qu'un simple projet local.